Pour bien démarrer une campagne web marketing, vous devez RÉFLÉCHIR ! Pensez à vos objectifs, connaissez vos clients, laissez leur une belle impression avec des contenus de qualité, et créez vos comptes sur les réseaux sociaux. C’est de cette manière que vous pourrez faire connaître votre entreprise, trouver des clients, et préparer votre stratégie marketing. Voici 5 points pour bien vous préparer !

 

1 – Démarrer une campagne web marketing : le tour de chauffe

 

Vous avez besoin de lancer un nouveau produit ? De vous faire connaître ? Avant de vous lancer, prenez le temps de la réflexion afin d’avoir une idée concrète de ce qu’est une campagne marketing. Prenez quelques heures, une journée ou une semaine, mais posez-vous un petit moment avant d’agir.

Vous vous dîtes que le marketing a toujours existé, et que vous savez comment faire ? Que c’est finalement ce qu’on appelait la publicité, que c’est simple, qu’il s’agit de faire de la promotion, de créer le buzz ? Vous avez partiellement raison, mais aujourd’hui, avec le marketing 3.0, les choses se sont compliquées. 

C’est quoi le marketing 3.0 ? Des messages qui se concentrent sur l’humain, ses valeurs. Du storytelling, avec des messages à profil intellectuel, émotionnels, sociaux, qui remplacent les slogans publicitaires. Avec la publicité sur internet, vous proposez des moments, des messages, des émotions.

Vous avez compris ? Trouver des clients passe par la création de contenus, qui vont capter leur attention. Faire de la pub, c’est leur donner envie de partager vos pages et articles. Démarrer une campagne web marketing, c’est donner le tour de clé nécessaire pour lancer le moteur qui ba booster votre activité.

Mais pour bien démarrer, optez pour un bon argument unique de vente. C’est le message qui va s’afficher partout, auquel on vous identifiera. Afin de le définir, demandez vous qui sont vos clients, vos concurrents, quels sont les problèmes de vos clients potentiels, comment vous pouvez les résoudre.

Enfin, étudiez votre écosystème, observez ce que proposent vos concurrents. Soyez attentifs. Pourquoi ne pas vous appuyer sur ce que vous savez faire ? Identifiez vos forces, vos faiblesses, et ce qui peut vous affaiblir. Est-ce plus clair pour vous ? Si c’est le cas, passez à l’étape suivante !

 

2 – Avant de démarrer une campagne web marketing, définissez vos objectifs

 

Vous souhaitez augmenter les ventes, toucher 200 clients supplémentaires, améliorer le taux de conversion, élargir les abonnés à la newsletter ? STOP ! Il va falloir faire du tri et vous organiser !

Si vous désirez faire connaître votre entreprise, alors tournez-vous vers les réseaux sociaux, pour partager des articles intéressants. Vous devrez vous montrer agréable et attirant. Il s’agit de permettre aux internautes de savoir qui vous êtes. C’est l’étape d’influence.

Pour générer de l’engagement, là aussi, utilisez les médias sociaux. Grâce à eux, il est beaucoup plus simple d’entrer en contact avec un interlocuteur. N’oubliez pas que les internautes sont très volatiles et impatients. Mais ils peuvent devenir vos ambassadeurs.

Afin d’augmenter vos ventes, essayez de savoir comment vos clients achètent. Tentez de segmenter, pour adapter votre stratégie marketing en fonction de leurs goûts, de leur situation géographique, et du canal qu’ils utilisent le plus pour acheter. Personnalisez l’approche et facilitez leur la vie !

Améliorer votre notoriété permet aussi de trouver des clients. Pour cela, développez votre liste de diffusion marketing, en indiquant clairement sur votre site ou blog qu’en cliquant sur un onglet par exemple, les internautes obtiennent tel ou tel avantage. Ayez en tête que personne n’achète une marque qu’il ne connaît pas.

Poursuivre ces objectifs permet d’avoir une meilleure visibilité et de vous rapprocher de votre clientèle. Toutefois, pour ranker sur les moteurs de recherche, les facteurs clé sont nombreux. Retenez-en 4 :

  • la notoriété de votre marque (les visites directes par les internautes).
  • la qualité de l’engagement des internautes (temps passé sur le site).
  • les backlinks (liens sur d’autres sites ou blogs, qui pointent vers votre site).
  • la taille de vos contenus et les mots clé.

3 – Cherchez à savoir qui sont vos clients

 

Vous le savez, il faut bien les connaître, mais ce n’est pas tout, il faut aussi les comprendre ! Quelles sont leurs centres d’intérêts ? Leurs priorités, leurs valeurs, leurs points sensibles ? Étudiez, menez votre petite enquête sur ce qu’ils aiment ou suivent sur les réseaux sociaux. Effectuez votre analyse d’audience.

Prenez ce temps de recherche comme un investissement pour l’avenir. Si vous vous appliquez, ce n’est pas du temps perdu. Collectez les données de votre site web, tout peut vous servir. Des exemples ? Les stats sur les produits vendus, le temps passé sur votre site, le taux de conversion, les pic de fréquentation quotidiens.

Tout cela pour quoi ? Pour définir à terme votre stratégie digitale ! Et savoir quels sont les types de visiteurs les plus intéressants pour votre activité, et connaître leur parcours. Un client est toujours connecté, sur différents supports à différents moments de la journée. Il faut savoir où le trouver !

Prenons l’exemple d’un site de vente de voitures : le parcours client permet de savoir par quelles étapes passe le visiteur pour prendre rendez-vous afin d’essayer un véhicule. En fonction des étapes, vous pourrez porter vos efforts sur l’amélioration des pages importantes, en l’invitant à l’action (comme enregistrer son adresse mail).

C’est la recherche des points de contact clients avec votre entreprise. Sur internet, cela peut-être par la publicité, les articles de blog, les newsletters. Pour les connaître, imaginez, trouvez le parcours que fait l’internaute pour arriver jusqu’à vous. Comment procède-t-il quand il souhaite acheter vos produits ?

 

4 – Pensez au marketing de contenu

 

Le marketing de contenu est un outil puissant pour exister sur les réseaux sans avoir les moyens publicitaires des grandes enseignes. Il peut s’agir de vidéos YouTube, d’articles de blog, de post sur Facebook, de messages sur Instagram, de posts sur twitter.

Ce sont des actions de communications efficaces qui peuvent remplir les objectifs fixés pour votre campagne de communication sur internet. Augmenter les ventes, générer du trafic, développer la notoriété de votre site ou marque.

Comment faire ? Attirez l’attention, en traitant de sujets qui vous feront gagner en crédibilité. Si votre activité est la vente de cycles, publiez des contenus frais et légers sur les vélos électriques sur votre blog ou en tant qu’invité sur des blogs spécialisés. Ou encore, rédigez des articles informatifs et pratiques sur les techniques d’entretien.

Évitez le langage trop marketing, et remplacez le par un ton plus direct, pour créer un lien avec vos lecteurs. Vos écrits doivent être exclusifs, intéressants et enthousiasmants, avec des images sympathiques, un ton informatif et une forte valeur ajoutée.

Exploiter à 100 % les potentialités d’interaction des outils en ligne, en créant du dialogue, en suscitant l’engagement, en apportant des idées d’utilisation de vos produits. Et surtout, réfléchissez au moment de publication : un article de blog sur la randonnée doit être publié avant les vacances.

Le marketing de contenu permet d’enclencher un cercle vertueux : plus de commentaires, plus de visites, plus de recommandations, et plus de ventes. N’oubliez pas qu’avec un contenu optimisé, géolocalisé, il est plus facile d’atteindre vos publics cibles, de faire du marketing local.

 

5 – Créez vos comptes sur les médias sociaux !

 

Ils représentent de belles opportunités, à condition de les choisir en fonction de vos objectifs. Facebook (1 milliard de membres, 35 minutes de connexion par jour par internaute, 2 000 utilisateur actifs par mois) peut vraiment vous permettre de faire connaître vos produits et les offres que vous proposez.

Twitter peut servir pour toucher des clients situés dans votre zone de chalandise, Instagram permet de montrer vos produits au quotidien, Google Plus peut compléter Facebook et tous les autres en montrant vos produits, vos offres en cours, et LinkedIn est une opportunité pour renforcer votre crédibilité

Par ailleurs, selon les derniers chiffres, 3 milliards de personnes dans le monde sont actifs sur ces réseaux (40 % de la population mondiale). Savez-vous qu’en France, on compte 52 millions d’internautes (de 12 à 39 ans) ? Que parmi eux, 42.2 millions sont connectés tous les jours, dont 24.3 millions depuis leur mobile ?

Ces outils peuvent être très utiles pour votre stratégie marketing. Ce sont des outils d’échange d’informations, d’interaction, de partage, de connexion. Voyez-les comme un moyen simple pour établir une relation de confiance, élargir votre public et votre sphère d’influence.

Pour autant, les réseaux sociaux, même utilisés pour le marketing, ne sont pas des canaux publicitaires comme les autres. Vous ne pouvez pas uniquement transmettre des informations. Il vous faut échanger avec le réseau, en ayant à l’esprit que chaque membre a son propre réseau.

Toutefois, prévoyez du temps, c’est assez chronophage ! Et sachez que les pages et comptes des médias sociaux sont scannés par les moteurs de recherche. Plus vous posterez de contenus intéressants, plus vous serez visible dans les résultats.

 

Merci, vous avez lu tout mon article ! En cadeau, un petit bonus : pensez local, et soyez mobile responsive !

  • Bon à savoir : en 2017, 69 % des acheteurs en magasin se sont d’abord renseignés sur internet avant d’acheter. 43 % des acheteurs se servent de leur smartphone en magasin, pour comparer les prix, lire les avis clients et les caractéristiques du produit.
  • Faites-vous connaître en local, en affichant sur votre site l’adresse de votre magasin, en mettant en ligne une carte interactive, en faisant de la publicité géolocalisée, et en étant sur les annuaires locaux. 32 % des clics sur des annonces basées sur la localisation se traduisent ensuite soit par un achat soit par une visite directe.
  • Les Français se connectent le matin et le soir essentiellement, par le biais de leur smartphone. N’est-ce pas une information capitale pour votre campagne web marketing ? Il faut choisir le bon moment pour publier vos contenus !
  • Le mobile, c’est 70 % des connexions, 60 % des recherches sur Google, 49 % des investissements publicitaires, +34 % de croissance pour les investissements publicitaires et +38 % de chiffre d’affaires entre 2016 et 2017. Les analystes prédisent que 2018 sera l’année charnière où la publicité sur mobile dépassera la version desktop. Pensez-y !

Vous avez apprécié mon article ?

Je peux écrire pour vous, contactez-moi vite via mon profil

Pour consulter ma page Facebook cliquez ici : Redacweb de Caen

%d blogueurs aiment cette page :