Vous avez envie de vous reconvertir pour devenir rédacteur web ? Le métier d’auteur pour le web est très en vogue depuis quelques années. Il fait partie des nouveaux métiers du numérique. Si vous vous posiez des questions sur les réels débouchés de cette profession, sachez que tous les contenus que vous lisez sur le web sont rédigés par des rédacteurs web. Il y a donc du travail ! Salarié ou indépendant, le e-rédacteur fouine sur le web, reformule et compose des contenus uniques pour les sites que vous lisez régulièrement. Je vous propose aujourd’hui de faire le point et de découvrir ce que le métier de rédacteur web implique.

 

Les différentes formes de rédaction

La rédaction web

Il s’agit de la rédaction au sens large du terme. Tous les contenus présents sur le web sont concernés. Cela va de la fiche produit à la rédaction de pages fixes, des sous-titres de vidéos aux articles de blog ou même des e-books. Les supports sont très variés. Selon leur spécialisation (SEO, copywriting, etc.), les rédacteurs web ont un point commun : rédiger des phrases courtes dans un langage simple et compréhensible de tous. Les contenus web doivent engager le lecteur pour qu’il ne quitte pas la page ou le site sur lequel il surfe. Ils doivent être clairs et organisés en respectant une structure précise incluant les balises HTML. Écrire pour le web veut aussi dire suivre les techniques d’optimisation pour le référencement naturel, donc plaire aux moteurs de recherche. De plus, le rédacteur web ne fait pas d’investigations. Il se contente de collecter des informations connues, de les reformuler et d’ajouter un peu d’authenticité avec des histoires parlantes qui touchent le lecteur. Ainsi, il produit un contenu unique jusque là jamais vu sur la toile.

Le e-journalisme

Ce métier se rapproche de celui de journaliste de la presse écrite. Il fait des recherches pour publier des faits vérifiables, sans compter qu’il doit s’empêcher de prendre parti. Il emploie généralement un ton beaucoup plus soutenu et il écrit des articles avec des paragraphes particulièrement longs. Bien entendu, il ne rédige pas de pages de sites web ou même des fiches produits pour des sites de e-commerce. Comme tout journaliste, il relate des faits d’actualité en appuyant ses écrits par des preuves.

Le blogging

Plus personnel, le blogueur peut employer le “je” pour mettre en évidence les arguments de ses articles. Le blog est l’arme de référencement naturel la plus puissante et la moins coûteuse. Au travers de ses articles, le blogueur offre des réponses à des problématiques d’une cible précise tout en faisant appel aux émotions. De nombreuses entreprises utilisent le blog pour être mieux référencées sur Google et mieux vendre leurs produits. Pour cela, elles emploient des rédacteurs web en interne ou ont recours aux services d’un rédacteur web freelance. À lui ensuite de créer des articles uniques, de construire le maillage interne du site et même d’utiliser les réseaux sociaux et la vidéo pour alimenter le blog selon une ligne éditoriale précise.

 

La mission de l’auteur

Nous venons de voir que les auteurs peuvent écrire pour différents supports digitaux. Néanmoins, sa task-list comprend plusieurs points cruciaux :

  • La phase de recherche : il s’agit de collecter toutes les informations qu’il devra intégrer dans son contenu. De nombreuses sources peuvent être utilisées.
  • L’étape de vérification : toutes les sources utilisées doivent être fiables. Il est nécessaire de pouvoir prouver ses sources, voire même de les citer si nécessaire.
  • L’art de la reformulation : chaque contenu doit être unique. Le rédacteur web doit éviter le duplicate content, autrement dit le plagiat. À lui aussi de respecter la ligne éditoriale du site pour lequel il rédige.
  • La construction du maillage interne : mettre des liens vers d’autres contenus présents sur le site (articles, pages, produits, etc.). C’est essentiel pour donner envie au lecteur de rester sur le site.
  • L’intégration dans les CMS du client : il est très courant de voir les clients ouvrir des droits d’accès à leur CMS. Le rédacteur intègre alors lui-même le contenu dans le site du client.

 

Les qualités et compétences pour devenir rédacteur web

En plus d’une curiosité naturelle et d’une bonne culture G, devenir rédacteur web implique d’autres qualités :

  • avoir une plume agréable et fluide ;
  • être excellent en orthographe, syntaxe et grammaire ;
  • avoir une bonne organisation ;
  • faire preuve d’autonomie ;
  • être créatif ;
  • être force de proposition ;
  • connaître l’intégration web et wordpress en particulier ;
  • connaître le web et les réseaux sociaux ;
  • avoir le minimum requis en SEO.

 

Salarié ou freelance, quelle carrière, quels revenus ?

L’auteur salarié

Rechercher des clients et rechercher un emploi n’est pas du tout la même chose. Si vous recherchez un job avec le confort d’un salaire, je vous conseille de suivre un cursus académique classique pour postuler à un poste de rédacteur web. Il y a par exemple la licence professionnelle référenceur et rédacteur web. Vous pouvez aussi passer un master plus axé sur l’avenir après les missions en rédaction web comme celui de master en communication et technologie numérique. Ces diplômes sont souvent exigés par les recruteurs en entreprise sur de tels postes. Malgré le niveau d’études souvent requis, le salaire au départ ne dépasse guère les 1500 €/mois.

Le rédacteur indépendant

Par contre si vous voulez vous lancez comme indépendant, alors vous avez un champ de possibilités vraiment plus vaste. Déjà, vous n’avez pas besoin de formation universitaire pour devenir rédacteur web. Par contre, je vous conseille de vous former à ce métier en suivant la formation de Lucie Rondelet du site Formation Rédaction Web. Cette formation fait converger les 2 facettes indispensables du rédacteur freelance : les compétences en rédaction SEO et les compétences pour trouver des clients en tant que freelance. Elle est donc complète pour démarrer une activité dans le web entrepreneuriat. Avec la bonne méthode, les revenus peuvent très vite dépasser un seuil plus confortable que celui du rédacteur web débutant salarié. C’est ce qu’explique Lucie dans sa vidéo sur les revenus du rédacteur freelance.

 

La réalité du métier du rédacteur web indépendant

Souvent considéré comme un métier précaire, comme celui de traducteur, d’assistante indépendante ou de web designer, il souffre d’un manque de valorisation. Les plateformes telles que Malt ou TextBroker véhiculent une image de freelance discount. L’ubérisation des métiers du numérique oblige les freelances à fournir des prestations bas de gamme pour faire du volume.

Le bon côté de ce constat est que les formations comme celle de Lucie ouvrent des perspectives plus larges. Non seulement, vous apprenez à vous vendre, mais vous pouvez proposer des prestations que peu de rédacteurs offrent sur le marché. Parmi elles, on peut retrouver les audits rédactionnels SEO, le consulting en stratégie rédactionnelle, l’accompagnement et l’optimisation de sites et de blogs existants, etc. C’est ce que les talents de LaRédacDuWeb font ! Formez-vous et rejoignez cette nouvelle génération de professionnels de la rédaction web. Avec une forte valeur ajoutée, vous ne passez pas par la précarité souvent associée à notre métier.

 

Ce que vous pouvez retenir

Devenir rédacteur web n’est pas un métier qui s’improvise, mais pour autant il est accessible relativement facilement si vous avez l’intention de devenir freelance. Si vous avez les qualités nécessaires pour démarrer du bon pied cette nouvelle vie professionnelle, il ne vous reste plus qu’à vous former pour consolider votre crédibilité. Maintenant que vous en savez un peu plus, vous avez envie de vous lancer ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Céline

%d blogueurs aiment cette page :